Des centaines de personnes auraient été victimes du trafic humain au Canada

Publié le par Non aux trafic humain

 

 

MONTREAL - Des défenseurs des droits de la personne affirment que des trafiquants d'êtres humains vendent des jeunes filles en tant qu'esclaves sexuelles pour aussi peu que 2000 $ au Canada, une situation que les gens n'imaginent pour la plupart possible qu'à l'étranger.

Joy Smith, députée du Parti conservateur qui milite contre le trafic humain, a indiqué mercredi que l'augmentation de ce genre d'activité au pays était passée largement inaperçue parce que les Canadiens croient que les jeunes filles choisissent elles-mêmes de devenir travailleuses du sexe.

Mme Smith a avancé que certaines filles étaient vendues pour 2000 $ à Montréal.

Des observateurs internationaux ont décrit le trafic humain comme étant l'un des crimes connaissant la croissance la plus forte au monde. Le Canada n'échappe pas au phénomène.

Mme Smith a affirmé qu'il s'agissait-là du secret le mieux gardé au Canada, ajoutant que ce secret était honteux.

La députée conservatrice doit prononcer une allocution à ce sujet, à Montréal, dans le cadre d'une conférence sur le trafic humain d'une durée de quatre jours devant débuter ce jeudi.

L'ONU estime que 2,5 millions de personnes en provenance de 127 pays ont été déplacés à travers le monde sous une forme ou une autre de servitude, incluant le travail forcé ou l'ablation d'organes à des fins de trafic.

Ces activités rapporteraient des milliards de dollars.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) dit croire que de 800 à 1200 personnes ont été victimes du trafic humain au pays. Certains défenseurs des droits de la personne croient cependant que ce chiffre atteint 1500.}

Source :

Commenter cet article